« Oui à une écologie positive et pour tous »

Actualité

Ce n’est pas en enlevant les poubelles du littoral que le problème des déchets va être réglé. Bien au contraire, cela a généré plus de dépôts sauvages des touristes estivaux qu’avant. Au lieu de culpabiliser et de punir les Sinagots, mobilisons-les autour des enjeux écologiques par des actions de pédagogie et en défendant une écologie positive, une opportunité pour Séné : collectivité, habitants et entreprises. Une première mesure symbolique sera de remettre les poubelles sur le littoral et installer des bacs à marée, pour permettre aux promeneurs de faire un geste citoyen, en ramassant les déchets charriés par la mer.

Ambition zéro déchet

La collectivité doit être aussi exemplaire, en faveur d’une ambition « Séné zéro carbone », en amplifiant la performance énergétique des bâtiments publics, avec des solutions innovantes pour économiser l’énergie, l’eau et ainsi réduire la facture. Nous inciterons les propriétaires privés à en faire de même par une réduction de la taxe foncière pendant cinq ans, pour ceux qui se sont engagés dans l’amélioration de la performance énergétique de leur habitat. Pour stopper la bétonisation du Poulfanc, un vaste plan de végétalisation urbaine sera lancé, par la plantation d’arbres et de projets de végétalisation pour capter le CO². Les mobilités douces et propres sont aussi un axe fort de notre projet, avec un plan Vélo pour tous et partout. Pour que chacun puisse agir, un événement « Séné grandeur nature » sera organisé pour sensibiliser aux écogestes et à la biodiversité locale, avec les acteurs locaux, les écoles et la réserve de Falguérec (économie circulaire, défi zéro déchet, distribution aux habitants de graines à fleurs pour les abeilles…).

Source : Le TélégrammeArticle officiel ici

En Savoir + sur notre Facebook Officiel

Redimensionner la police